Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Véyatif

Véyatif

Blog de la Fédération Santé et Action Sociale de la CGTG (FSAS-CGTG)


COMMUNIQUE DE PRESSE - 04 Octobre 2017

Publié par FSAS-CGTG sur 4 Octobre 2017, 22:43pm

Derrière le rideau de la semaine bleue... L'AGSAF !

                Depuis plusieurs années, il est convenu d'organiser une semaine dite "bleue" en l'honneur de nos personnes âgées. Si ces derniers méritent notre attention et notre solidarité quotidienne, des moments festifs sont aussi nécessaires.

            Mais notre organisation syndicale regrette que ces moments soient plus l'occasion pour des responsables politiques d'assurer leur communication en dansant - chantant - mangeant et buvant avec nos ainés tout en soignant leurs images devant la presse.

            Ces mascarades ne doivent pas cacher la réalité de terrain où la politique en direction de nos personnes âgées est sous la férule du Conseil Départementale qui ne prend pas la mesure de la gravité de la situation que vivent nos ainés et les professionnelles qui les accompagnent.

            Aucun projet, aucune orientation claire si ce n'est l'application bête et disciplinée, mais partielle, d'une loi votée en Janvier 2015 et que l'on présente comme la panacée sans aucune réflexion territoriale et adaptée à notre réalité. Cette loi n'apporte rien de plus pour les personnes âgées sinon qu'elle est la transcription de circulaires Européennes qui imposent la mutualité des moyens et, plus sournoisement, la fusion des associations ou leur phagocytage par de plus grosses venues de l'hexagone.

            Ainsi, toutes les associations d'aides à domicile sont en grande difficulté financière alors que l'on fanfaronne que les personnes âgées doivent restées le plus longtemps possible chez eux. La pionnière en Guadeloupe, l'AGSAF, est au bord du gouffre pour une seule et unique raison : Le Conseil Départemental traine des pieds pour lui accorder son budget.

            Quel est intérêt pour le Conseil Départemental d'asphyxier la seule structure qui respecte ses salariés à tous points de vue ? Quel objectif veut atteindre cette institution en mettant en danger près de 200 emplois ? Pourquoi faut-il se battre chaque année et attendre quasiment la fin d'année pour recevoir le financement dû ? L'AGSAF risque la fermeture en pleine semaine bleue, ironie du sort ou imposture du Conseil Général ?

            Il semble bien que le discours conformiste en public soit en complète contradiction avec les actes du Conseil Départemental. La FSAS-CGTG dénonce cette pratique dangereuse qui consiste à utiliser la cause des ainés en public à seule fin communicante et à refuser de leur accorder un accompagnement digne de ce nom par des professionnels  qui les connaissent, créant chez ces derniers l'anxiété quant à leur avenir.

            La FSAS-CGTG réclame une politique claire pour les ainés de la Guadeloupe et exige le paiement du budget 2017 de l'AGSAF.

                                                                                      Le secrétaire général,

BELAIR Philippe

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents