Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Véyatif

Véyatif

Fédération Santé et Action Sociale (FSAS-CGTG). " Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu ". Bertolt BRECHT


Konplosité asi do a CHGR !

Publié par FSAS-CGTG sur 21 Février 2018, 22:07pm

Après les déboires du CHU, quel est le devenir du CHGR ? Les fossoyeurs du CHU, de par leurs pratiques douteuses, veulent sauver leur face à tous prix en occupant les médias depuis le 28 Novembre 2017 – suite à ce terrible incendie qui a bouleversé la Guadeloupe et même la France, car c'était la première fois que l'on évacuait un Centre Hospitalier dans son ensemble .

            Comment expliquer qu'une organisation ultra majoritaire au CHU, et qui s'en enorgueilli,  mais en difficulté pour mobiliser son « monde » puisse être obligée de faire un collectif et d'user de la communication via la télévision du système colonial (excusez du peu !) pour tromper la vigilance des agents du CHU en leur vendant un éternel complot colonialiste tout en cachant son propre bilan de mètamannyok du CHSCT du CHU ? Non satisfaits de leur incompétence, il leur faut étendre leurs griffes sur le CHGR et, toujours avec les mêmes, faire de même avec les agents du CHGR. De quoi s'agit-il ?

            Nous renvoyons au fameux article de l'ancien Directeur du CHU « Briser l'omerta » qui, si les propos n'engagent que l'auteur, a le mérite de mettre le doigt sur des pratiques qui peuvent expliquer le marécage dans lequel s'est embourbé le CHU. Les connivences secrètes entre « politichiens » et « sendikalis » et certains membres du corps médical semblent avoir eu raison de celui qui était pourtant missionné par le ministère de la santé.

            Mais voilà que l'incurie, en quête de retrouver son influence au CHU, voudrait faire d'une pierre, deux coups : affirmer être les seuls à défendre les agents de la tour sud du CHU tout en mettant le grappin sur le nouveau CHGR. Pour ce faire, il leur faut y aller en sourdine en affirmant demander des explications aux autorités sanitaires sur la délocalisation des services contaminés du CHU tout en ayant, en embuscade, des politiciens qui glissent l'idée d'occuper Palais-royal... A pa yo i di-y men nou vwè klè an jé a-yo !

            Nos responsables politiques feraient mieux de penser aux personnes âgées qui sont logées dans des conditions presque insalubres et indécentes au morne vergain. Ils devraient penser aux sacrifices des agents du CHGR qui ont fait tant d’efforts pour que sorte de terre, enfin, un outil de prise en charge de nos aînés dans des conditions optimales.

            Nous ne pourrons non plus laisser n'importe qui, encore moins ceux qui décriaient hier la construction du nouveau CHGR, dire n'importe quoi sur les ondes sans un droit de réponse adapté. Ainsi, après avoir vilipender la CGTG pour son engagement dans la reconstruction du nouveau CHGR, ils sont prêts à envahir d'un côté (côté CHU mais sans vraiment le dire) et exiger le déménagement d'un autre côté (côté CHGR mais en le disant sur le bout de la langue). Cette apparente schizophrénie n'est qu'un leurre pour tromper les agents et occuper la place publique.

            Ca sent la préparation des élections de Décembre 2018 au point que des cadres – militants forcenés - font dans l'escroquerie avec les contractuels du CHGR en leur promettant monts et merveilles, il faut dire que ces derniers voteront au CTE et chaque voix compte... De la pwofisyon adou manman ! Camarades contractuels, méfiez vous des recruteurs mawons qui vous font croire qu'ils auraient un pouvoir, et pourquoi pas une baguette magique ? Ils ont déjà fait le coup aux contractuels du CHU... Plus de dix ans que ces derniers sont toujours contractuels.

KANMARAD ! Pwopagann a-yo sé ta-yo men CGTG pa adan madrag !!!

            « Palais-Royal » sé swè é sakrifis an nou. Jôdijou, malfétè vlé pwofité di-y san gadé difikilté é divini a vyémoun gwadloup. Pawol a-yo sé van davwa yo pa té la pou té konswi, jôdijou yo bizwen rantré san péyé !

            La CGTG-CHGR refuse de tomber dans le piège de l’État (et de certains politiciens) qui voit, dans l'installation totale des lits du CHU à Palais-royal, l'occasion rêvé de parfaire sa mutualisation et sa Direction commune. Oui, nous sommes pour la solidarité inter-hospitalière mais estimons que Palais-royal ne doit pas accueillir 317 lits. Les 50 lits du SSR (rebaptisé ERSI – quant le R de Raizet devient une obsession chez certains pour être transformé en Réadaptation) doivent pouvoir suffire pour répondre à une délocalisation partielle et progressive de la tour sud du CHU, d'autant que d'autres sites de l'archipel sont aussi exploitables (Capesterre, Bouillante, Marie-Galante...).

AGENTS DU C.H.G.R., PARENTS DE RESIDENTS,

POPULATION DE LA GUADELOUPE,

TOUS DEBOUT POUR BARER LA ROUTE AUX MANIPULATEURS ET ARRACHER UN VERITABLE SECTEUR GERIATRIQUE ET GERONTOLOGIQUE AUTOUR DU  CHGR,

NOS ANCIENS (ET DEMAIN NOUS) EN ONT BESOIN !

 

 Abymes, le 20 Février 2018

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents