Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Véyatif

Véyatif

Fédération Santé et Action Sociale (FSAS-CGTG). " Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu ". Bertolt BRECHT


XVème Congrès Confédéral de la C.G.T.G. ! Les 20 - 21 et 22 Avril dernier à Baie-Mahault

Publié par FSAS-CGTG sur 25 Avril 2018, 23:17pm

                 Les 20, 21 et 22 Avril 2018, la Confédération Générale du Travail en Guadeloupe a tenu son XVème Congrès statutaire. Ce congrès devait avoir lieu au Mois de Mars mais avait été repoussé, d'un mois, à la demande d'une majorité de Dirigeants de la Commission Exécutive.

                Le vendredi 20, en soirée et à la salle Guy CORNELY (Le Raizet), a eu lieu l'ouverture du Congrès avec une projection d'un film sur les dégâts du Roundup dans le monde. Cette projection était suivi d'un grand débat où le lien été fait avec l'empoisonnement des Guadeloupéens par la Chloredecone.

                Le samedi 21 Avril et devant 250 Congressistes, le Congrès se poursuivait au vélodrome Régional "Amédée DETRAUX", où les statuts Confédéraux ont été remaniés pour répondre à la réalité actuelle des travailleurs face aux attaques du système, sans remettre en question le corpus idéologique de l'organisation : "La lutte de classe". Deux propositions modifications statutaires de syndicats de base ont été présentées, une a été abandonnée et l'autre rejetée.

                Le rapport financier a donné lieu à une longue discussion, conséquence des lois sur la représentativité syndicale qui cherchent a étrangler les organisations contestataires en leur imposant une gestion d'entreprise, vision très éloigné de l'organisation solidaire qui est le fondement du syndicalisme ouvrier.

                Le rapport d'activité, succinct, a présenté les grandes luttes de la CGTG sous la dernière mandature et a été adopté par les congressistes.

                Le Dimanche 22, sous la présidence de l'ancien secrétaire générale - Claude MORVAN, le rapport d'orientation était présenté et adopté. Puis vint la présentation de 8 (huit) motions :

  • Condamnation des ordonnances Macron : Adoptée.
  • Contre la réforme du système Prud'homale: Adoptée.
  • Sur l'empoisonnement au Chlordécone : Adoptée.
  • Sur la question de l'eau potable en Guadeloupe : Adoptée
  • Sur la situation du CHU en Guadeloupe : Adoptée.
  • Sur les mouvements sociaux en cours en France : Adoptée sous réserve d'une révision du texte pour répertorier et inclure toutes les luttes sans exceptions.
  • Sur la situation de la Palestine et les attaques armées contre le peuple Palestinien : Adoptée.
  • Une proposition verbale de motion sur la situation des migrants Africains en Israël a été adoptée sur le principe sous réserve d'une rédaction par la nouvelle Commission Exécutive.

                La fin de la journée du Dimanche était consacrée à l'élection de la nouvelle commission exécutive, du nouveau bureau et du nouveau secrétaire général de la CGTG. Après présentation des candidatures, par la commission ayant la charge de vérifier leur régularité, les 56 Membres de la Commission Exécutive Confédérale ont été élus. Comme le prévoit les statuts Confédéraux, cette commission exécutive s'est retirée de l'assemblée pour élire le bureau de 12 membres et le Secrétaire Général. Le camarade Jean-Marie NOMERTIN, unique candidat, a été réélu Secrétaire Général Confédéral, entamant son 5ème mandat. Ce Congrès a été marqué par un long et, quelquefois tumultueux, débat interne sur le fonctionnement confédéral, cela démontre la vivacité de la démocratie au sein de la CGTG.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents