Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Véyatif

Véyatif

Fédération Santé et Action Sociale (FSAS-CGTG). " Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu ". Bertolt BRECHT


Nos illustres soignants : Dr Edmond Placide Duchassaing de Fontbressin.

Publié par FSAS-CGTG sur 7 Juillet 2018, 22:59pm

Médecin et naturaliste, né en 1819 à la Guadeloupe et mort en 1873 à Périgueux. Issu d’une famille créole de planteurs, il part en France étudier à Paris où il est diplômé de médecine, de géologie et de zoologie. Il exerce d’abord à la Guadeloupe et voyage abondamment dans les îles avoisinantes : Saint-Eustache, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Sainte-Croix, Cuba ainsi qu’à Panama. Outre son action comme médecin, il constitue d’importantes collections d’histoire naturelle. Vers 1850, il part à Copenhague pour obtenir un titre de médecin danois qui lui permet de s’installer à Saint-Thomas, alors possession danoise. Il rentrera en France en 1867.

Duchassaing de Fontbressin est l’auteur de plusieurs publications sur les éponges et les zoophytes dont l’un avec l’italien Giovanni Michelotti (1812-1898).

Duchassaing avait aussi identifié et classifié des échantillons botaniques à New York ou Berlin. En zoologie, nombre de ses travaux sur les coraux font toujours référence à Amsterdam, Genève ou Copenhague.

La remarquable bâtisse (appelée « Maison Coloniale de Zévallos » ou « Maison Hantée ») qui se dresse encore aujourd’hui sur le Domaine fut achetée par son fils, Auguste Duchassaing de Fontbressin, maire du Moule et colistier de Victor Schoelcher. 

Liste partielle de ses publications

  • 1844 : Considérations générales sur les faluns, description des terrains tertiaires de la Bretagne et des principaux fossiles qui s'y trouvent (impr. de Lacour et Maistrasse, Paris) – C’est sa thèse de géologie.
  • 1844 : Recherches sur les formes dans le règne animal et sur les caractères que l'on peut en tirer (impr. de Lacour et Maistrasse, Paris) [numérisé par la Bibliothèque universitaire Pierre et Marie Curie (BUPMC) – C’est sa thèse de zoologie.
  • 1850 : Animaux radiaires des Antilles (impr. de Plon frères, Paris).
  • 1855 : “Observations sur les formations modernes de l'île de la Guadeloupe”, Bulletin de la Société géologique de France, 2e série, T. XII.
  • 1864 : avec Giovanni Michelotti (1812-1898), Spongiaires de la mer Caraïbe (Loosjes, Haarlem).
  • 1864 : avec Giovanni Michelotti (1812-1898), Supplément au mémoire sur les coralliaires des Antilles (Impr. royale, Turin).
  • 1870 : Revue des zoophytes et des spongiaires des Antilles (V. Masson et fils, Paris).
  • 1874 : Essai de physiologie et de psychologie (G. Baillière, Paris).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents