Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Véyatif

Véyatif

Fédération Santé et Action Sociale (FSAS-CGTG). " Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu ". Bertolt BRECHT


Elections Professionnelles FPH 2018 (III) : Nos actions politiques.

Publié par FSAS-CGTG sur 26 Septembre 2018, 17:40pm

      L’action syndicale est, par essence et en dépit des pitoyables esprits qui veulent faire croire le contraire, une action politique dans le sens noble de l’acception. En effet, tous les progrès sociaux sont la conséquence de luttes syndicales et c’est dans les temps où les organisations syndicales pratiquaient, sans complexe, l’analyse politique que des conquêtes ont eu lieu.

 

     A contrario, depuis les années 1990 la pression idéologique des médias – « experts » - et autres défenseurs du néolibéralisme s’est érigée en directrice des consciences jusqu’à complexer bon nombres de syndicalistes qui croient, aujourd’hui, qu’il faut être « moderne » et mener des actions autrement, en fait en accompagnant des réformes qui nous font perdre tous les conquis de nos ainés.

 

      En fait, ces syndicalistes sont des réformistes et sont soumis au financement d’institutions de l’Union Européenne, donc aux directives de l’Union Européenne. Cette dernière a purement et simplement créé la Confédération Européenne des Syndicats (C.E.S.) qui est chargée de transfuser les théories politico-économiques de Bruxelles dans le monde du travail. Voilà pourquoi la lutte syndicale est tétanisée par le discours dominant et médiatique qui place les réformistes comme des «syndicalistes responsables » alors qu’ils ne sont responsables que de tous nos reculs sociaux.

 

      La FSAS-CGTG n'est ni dans la co-construction, ni dans la co-destruction, c'est une organisation libre et démocratique qui défend les intérêts moraux et matériels des travailleurs du sanitaire et du social sur la base du progrès social. La FSAS-CGTG défend, aussi, l'idée d'une prise en charge sanitaire et sociale à la hauteur de ce progrès social et pas moins.

 

      Voilà pourquoi la FSAS-CGTG s'exprime publiquement sur des grands sujets de société ou ou syndicales mais de manière politique, surtout lorsqu'elle estime que ces sujets interfèrent dans son champ d'intervention, quitte à être à contre-courant de la pensée uniforme.

 

      C'était le cas, entre autres, pour :

  • Nos divers positionnements sur les politiques publiques de santé dont l'ancien et le nouveau PRS (Plan Régional de Santé).
  • Notre positionnement sur une organisation sanitaire tenant compte du caractère archipélagique de la Guadeloupe et des risques géologiques - sismiques - météorologiques ... attenants.
  • Notre positionnement contre la loi HPSCT, la loi santé et la mise en place des GHT.
  • Notre positionnement sur les décisions administratives incohérentes lors du passage d'Ouragans.
  • Notre positionnement sur la nécessité d'une organisation territoriale de la Gériatrie.
  • Notre positionnement sur la nécessité d'un nouveau C.H.U.
  • Notre positionnement sur la nécessité d'un TEPSCAN.
  • Notre positionnement pour une santé mentale térritoriale au travers d'EPSM doté des moyens nécessaires.
  • Nos divers positionnements sur la gestion et l'évolution de la crise sanitaire après l'incendie du CHU de la Guadeloupe.
  • Notre requête auprès des parlementaires Guadeloupéens pour la reconnaissance du fait syndical locale et de la nécessité de définir la représentativité régionale.
  • ........................
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents