Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Véyatif

Véyatif

Fédération Santé et Action Sociale (FSAS-CGTG). " Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu ". Bertolt BRECHT


Centre Hospitalier Gérontologique de la Guadeloupe (CH2G) : Le point sur les i !

Publié par FSAS-CGTG sur 25 Novembre 2018, 13:44pm

Le fossoyeur, cet individu peu ou mal aimé pour ses services macabres

! Nous en avons, au CHG,  qui n'ont eu de cesse de vouloir vendre

Palais-Royal au plus offrant, il y a encore peu de temps. Ils nous

reviennent, blancs comme du coton (élections obligent), mais cette fois

déguisés en médecins dont la spécialité serait l'entourloupologie !

           

        

Ainsi, nous traite-t-on de "passivité dite majoritaire" alors que seule la FSAS-CGTG s'est battue pour avoir un nouvel établissement flambant neuf, sous les moqueries de ces fossoyeurs qui font mine d'oublier. Sans ce combat, nous serions tous dans les locaux de Morne-Vergain et si nous n'avons pas tous investi Palais-Royal, c'est grâce à la médiocrité de ces fossoyeurs qui ont tout fait pour vendre les murs sans aucune vergogne.

         Il fallait les entendre, aux côtés de leurs copains du CHU, à l'ARS : sé biten an nou (Sous entendu la propriété du CHU). Sans la vigilance de la FSAS-CGTG, nous serions à la merci de l'ARS qui n'a qu'un but : imposer un GHT Unique.

         A propos de GHT, on semble vouloir dire que la FSAS-CGTG serait complice et que nos fossoyeurs de service seraient les seuls à avoir tiré la sonnette d'alarme... Le mensonge est le propre de ceux qui n'ont point d'arguments ! Notre organisation est la seule à avoir critiqué cette orientation par communiqués, lettres ouvertes à l'ARS, au Ministère de la santé et même à Jupiter (Macron) lui-même. A pa toudi japé, sé modé ki mèt ! Si certains entendent "des voix s'élever comme un seul Homme pour dire que c'est une rumeur" c'est qu'ils relèvent d'urgence d'une autre spécialité.

         Non, le GHT n'est pas "qu'un cadre juridique", dire cela c'est induire en erreur les hospitaliers. C'est pire qu'un cadre juridique, c'est une machine à gaz qui va exploser et dont les ramasseurs de miettes sont déjà en pool position, peut-être que nos fossoyeurs ont des intérêts particuliers à défendre en se faisant complices de la déconstruction des services publics de santé - prétendument coloniaux - pour les livrer, un jour, à des promoteurs  gwada au nom d'un nationalisme inaccessible.

         Le mérite de la CGTG est de défendre l'intérêt général, et c'est bien cela qui fait de nous, des empêcheurs de fusionner en rond depuis le premier projet des années 80 !

         Pour arriver à leurs fins, nos fossoyeurs se font même aider par des cadres qui ne se cachent pas, font pression ou barrage quand nos militants doivent se libérer pour l'action syndicale. Certains prétendent même pouvoir rafler tous les codes (identifiants et confidentiels) pour voter pour leur syndicat national.

         La Direction n'est pas en reste, le délai pour l'affichage n'a pas été respecté, aucune information au personnel sur les modalités de vote...

         Quant à la résorption des emplois précaires, nos entourloupologues fraichement diplômés prétendent s'en inquiéter et trompent nombre de contractuels en leur faisant croire, tout comme les politiciens en campagne électorale, qu'ils ont la capacité de régler ce problème... Sans blagues ! Pourquoi leur chef a cru bon de traiter nos camarades du CHU, de "grévistes imbéciles" en Novembre 2016 ?

         Parce que nos camarades ont mené une grève qui a abouti à une résorption, même partielle, mais que c'était leur terrain de jeu à chaque élection sans jamais régler cette question. Aujourd'hui, de jeunes professionnels Guadeloupéens peuvent prétendre à une stabilité grâce à la CGTG... Nous saurons déclencher les feux d'artifice au bon moment au CHG, pour l'heure nous veillons au grain à ce que tout le monde rejoigne Palais-Royal.

Mais que font nos fossoyeurs élus dans les instances ? AHAK !

         Un silence assourdissant sur les grands dossiers qui concernent notre Centre Hospitalier, et cela peut se comprendre car le "la" est donné par leurs copains du CHU. Ainsi, quand la présidente du conseil de surveillance du CHG - par ailleurs Directrice au CHU et soutenue par leurs copains - parlait de Direction commune, tout le monde était au garde à vous sauf la FSAS-CGTG. Notre résistance et nos arguments ont payé malgré les faux-frères qui n'ont pas hésité à faire appel à la presse pour salir la FSAS-CGTG... Men nou té sa rantré an poun a-yo ! Honteuse, cette même presse ne savait que faire pour s'excuser.

AGENTS ET CONTRACTUELS DU CH2G ET DE PALAIS-ROYAL !

         Ne vous laisser pas entourlouper par des marchands de sable qui sont prêts a vous livrer, pieds et mains liés, sur l'échafaud en se faisant passer pour de doux agneaux. La CGTG est là au combat et à vos côtés malgré toutes leurs manigances.

 Abymes, le 23 Novembre 2018


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents