Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Véyatif

Véyatif

Fédération Santé et Action Sociale (FSAS-CGTG). " Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu ". Bertolt BRECHT


FONDATION PARTAGE ET VIE : La trahison est mauvaise conseillère !

Publié par FSAS-CGTG sur 6 Octobre 2019, 16:28pm

Quelle mouche a piqué notre ancien camarade ?

            Depuis quelques temps, notre ancien camarade, et délégué syndical qui plus est, voue une haine irrationnelle contre la CGTG. Il s’amuse à mener bataille contre nous en salissant les élus sortant de la CGTG en oubliant qu’il avait notre délégation syndicale et qu’il n’as jamais été à la hauteur de sa mission.

            Monsieur crache dans la soupe avec une telle haine qu’il nous faut, malheureusement, mettre les points sur les I, ce que nous avions soigneusement évité lorsque notre fédération avait pris la décision de le démettre de la délégation syndicale pour incurie syndicale.

            Que peut-il nous reprocher si ce n’est d’avoir refusé de nous laisser entrainer dans cette incurie ? Nous sommes élus par le personnel et au nom de notre organisation syndicale, nos heures syndicales et de représentation du personnel doivent servir à ce pour quoi elles sont destinées : le travail syndical !

            Idem au Comité d’Entreprise, Monsieur était secrétaire du C.E. mais la camarade trésorière avait un mal fou à collaborer avec lui sous le prétexte d’une toute puissance de Monsieur alors même que les C.E. sont désormais sous surveillance par la loi.

            Quant à son militantisme, mis à part les sujets qui intéressaient directement sa carrière, les réunions fédérales étaient zappées, ainsi jamais la section n’était informée de l’évolution de l’actualité syndicale. Quant aux réunions syndicales, c’étaient encore pire, même dans les audiences que nous obtenions auprès de la Direction : I pa té ka jen la ! I té ka mèwè !

C’est dans ce contexte que notre fédération a décidé de le démettre de sa délégation syndicale l’an dernier et sans préavis car trop c’était trop.

            Nous avions pensé que cette affaire interne le resterait mais c’était sans compter sur la maladresse humaine. Plutôt que de se remettre en question, nostrom préfère mener campagne contre nous après avoir lamentablement échoué à monter une liste… Quinze jours après la date limite de dépôt, c’est dire le sérieux de Monsieur. Les mensonges sont ses seuls arguments contre nous, quoiqu’il en soit ce qui compte pour lui c’est de se venger.

            La CGTG déplore ce genre de comportement indigne d’un ancien responsable syndical et invite ce personnage à se ressaisir. Quant aux salariés, nous leur déclarons avec fierté avoir démasqué un individu qui se servait au lieu de servir… E nou pôkô ka di tout !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents