Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Véyatif

Véyatif

Fédération Santé et Action Sociale (FSAS-CGTG). " Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu ". Bertolt BRECHT


L'appel du 18 Juin des Organisations Syndicales Outre-Mer de la santé et du médicosocial :

Publié par FSAS-CGTG sur 21 Juin 2020, 16:17pm

LES SYNDICATS RÉUNIS

DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ PUBLIQUE DES DOM

CDMT, CGTM, FO, USAM, UGTM, FSAS-CGTG SMMq, SMH, AH et APH

 

Fort-de-France, le 18 Juin 2020

 

Les syndicats des personnels de la santé des DOM (CDMT, CGTM, FO, USAM, UGTM, FSAS-CGTG, SMMq, SMH, AH et APH) et les personnels des établissements sanitaires et médicaux-sociaux, du public et du privé et de l’aide à domicile,

 

Constatent que le bon fonctionnement de nos établissements est indispensable et vital pour assurer la sécurité sanitaire de nos populations de l’hexagone et de l’outre-mer.

 

Rappellent que des milliards de financement d’Etat sont débloqués au profit du patronat alors que, pour la santé, c’est toujours la pénurie et des promesses oubliées.

 

Réclament la Justice Sanitaire. A cet effet nous demandons au gouvernement d’engager, au sortir de cette crise sanitaire, un plan de programmation et de reconstruction de tout le système de soins, comme de l’ensemble des services publics, au service de l’intérêt général et des spécificités liées à notre situation géographique sociale, économique et environnementale.

 

Réclament la République partout et pour tous sur l’ensemble du territoire national.

 

A cet effet, Les syndicats des personnels de la santé des DOM : CDMT CGTM FO USAM UGTM FSAS-CGTG SMMq SMH AH APH et les personnels des établissements sanitaires et sociaux, du public et du privé et de l’aide à domicile, demandent l’ouverture sans délai des négociations sur les 7 volets de revendications suivants :

 

  • Un plan de financement exceptionnel immédiat de la Santé Publique, annulant la dette des Hôpitaux et EHPAD publics de l’hexagone et de tous les départements de l’outre-mer, incluant un soutien à la trésorerie et la recapitalisation. La prise en compte des missions de service public, des activités de soins spécifiques au contexte des DOM, avec leurs surcoûts assumés tant par les Hôpitaux que par les secteurs psychiatriques médico-sociaux ou sociaux.
  • Des moyens matériels et des effectifs en nombre suffisant pour assurer un service public de qualité apte à fournir les meilleurs soins en toute sécurité (équité d’accès aux soins) et disposant d’une réserve sanitaire capable de répondre aux situations sanitaires exceptionnelles (cyclone, tremblement de terre, chlordécone, sargasse, dengue, épidémies récurrentes…) auxquelles sont confrontés nos populations (Stock stratégique opérationnel pré-positionné).
  • La reconnaissance des métiers, une revalorisation salariale et professionnelle conséquente avec augmentation immédiate de 300 euros net pour tous (et ou du point d’indice) et une revalorisation des grilles salariales de tous les métiers. Cette revalorisation se doit d’être indexer sur l’inflation et prendra en compte la pénibilité des métiers. Afin de rendre au service public son attractivité perdue.
  • De bonnes conditions de travail : la rénovation, la reconstruction et la mise aux normes de nos établissements publics de Santé et de nos EHPAD et services et soins à domicile (SSIAD, HAD, SAP…). La prise en compte effective de la qualité de vie au travail de tous les agents.
  • L’élaboration d’un véritable plan de sauvetage du service de santé public et du médico-social sur l’ensemble du territoire national dont les DOM élaboré en concertation avec les organismes de tutelle, les représentants de la population, les directions, le corps médical et les représentants du personnel.
  • Une nouvelle gouvernance qui remette au centre de nos préoccupations le patient et le personnel, tant dans l’élaboration des projets d’activité des unités fonctionnelles, que dans la définition des plans et projets d’établissements. Pour une égalité des chances face à la maladie.
  • L’ouverture de négociations pour une refonte complète de nos modes de financements, qui doivent être basés, non sur une « activité » toujours entravée, mais sur des besoins de santé publique clairement identifiés et une juste évaluation des coûts et des surcoûts.

Les syndicats hospitaliers signataires :

 

Martinique

 

CDMT: M. B. Charles-Achille (0696065715)

FO: M. JP. Jean Louis (0696706565)

USAM: M. M Galap (0696231866)

SMMqSectionH: Dr JL Barnay (0696539373)

SMH AH APH: Dr A. Benchikh El Fegoun (0696796977)

CGTM: Mme M. Zamor (0696338719)

UGTM: M. S. Aribo( 0696306755)

 

Guadeloupe

 

SPH CPH APH : Dr M Eynaud            (0690354416)

FSAS-CGTG : M. Ph. BELAIR (0690281986)

 

Guyane

 

AH GUYANE: Dr Kheng (0695596333)

 

Réunion

 

APH 974: Dr G. Onde (0692863163)

 

Saint-Martin

 

AMUF SXM: Dr Hegerth (0690609550)

 

National

 

AH: Dr JF. Cibien (0607197983)

APH: Dr J. Trevidic (0660443920)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents