Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Véyatif

Véyatif

Fédération Santé et Action Sociale (FSAS-CGTG). " Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu ". Bertolt BRECHT


A propos de la prime COVID pour les aides à domicile : Pourquoi le Conseil Départemental ne s'engagerait pas, comme en Corse ?

Publié par FSAS-CGTG sur 23 Septembre 2020, 15:56pm

Notre organisation syndicale a interpellé le Conseil Départemental sur la prime COVID pour les aides à domicile, courrier resté sans aucune réponse, les camarades de la STC (Syndicat des Travailleurs Corses) et de la CGT-Corse ont conduit un mouvement qui a fait prendre conscience à la collectivité territoriale de Corse de cette nécessité. Bientôt les élections en Guadeloupe...

Ce lundi 21 septembre, à l’appel de la CGT et du STC, des salariés du secteur de l’aide et du maintien à domicile de l’ADMR de Haute-Corse se sont rassemblés devant de siège de la fédération ADMR à Lucciana pour réclamer l’obtention de la prime de l’Etat, la "prime Covid".

«Une nouvelle fois, les salariés du secteur de l’aide et du maintien à domicile semblent les grands oubliés de cette reconnaissance nationale alors qu’ils ont, avec compétence et malgré́ les risques sanitaires, poursuivi leurs tâches auprès des personnes fragiles et dépendantes » explique Sandrine Mazeau déléguée syndicale ADMR Haute-Corse. 

« L'absence de reconnaissance de ce travail pourtant indispensable nous parait inappropriée et un signal préjudiciable à leur engagement professionnel. De ce fait, il apparait indispensable, que la prime soit à présent allouée et versée à l’intégralité des professionnels des établissements sociaux, médico-sociaux ainsi qu’aux salariés des services d’aide et d’accompagnement à domicile, y compris ceux relevant de l’emploi direct par des particuliers. Notre organisation syndicale a demandé une négociation sur le versement de cette prime à l'ensemble des personnels ADMR et a ce jour les négociations n'ont pas aboutis »


Une délégation du personnel CGT/STC a été reçue par la direction. Après de longues négociations, CGT et STC ont décidé de reconduire la grève pour 24h. 
«Nous avons décidé de reconduire notre grève car nous ne sommes pas satisfaits des propositions de la direction» explique S.Mazeau. «Elle propose le versement total de la prime Covid fin septembre selon les critères de la CdC. Or ceux-ci ne seront connus que la semaine prochaine. Ce qui est sûr en tout cas c’est que des salariés vont être exclus de cette prime. Ils vont épurer au maximum. Il est aberrant de voir que l’ADMR qui est un des plus gros employeurs de l’île se place en dessous des prérogatives de ce qui est prévu dans les décrets du gouvernement. En fait leur jeu est de diviser les salariés. Nous nous demandons une prime de 1500 € pour tout le monde. Nous reconduisons donc le mouvement et demain mardi nous nous rassemblerons de nouveau  devant les locaux de la direction ». 
  
 
Le communiqué de l'ADMR
Dans le respect de nos valeurs de proximité, de solidarité et d’entraide, le réseau ADMR2A est resté, et restera toujours mobilisé pendant toute la durée de cette crise. 
Cette communication fait suite au préavis de grève déposé par les syndicats STC/CGT concernant l’attribution de la prime COVID-19. 
Les syndicats, reçu le 21 septembre 2020, ont mis en avant les revendications suivantes : ils exigent le versement d’une prime de 1 500 euros pour chacun des salariés (aides à domicile et personnel administratif). 
Nous souhaitons éclaircir certains points. 
La prime destinée aux aides à domicile annoncée par l’Etat sera finalement versée par les Départements, dans notre cas, par la Collectivité de Corse. 
En l’absence de cadre national législatif pour l’octroi de cette prime COVID-19, la Collectivité de Corse porte la responsabilité d’en fixer le montant et d’en établir les critères d’éligibilité. 
La Collectivité de Corse a décidé d’attribuer un montant à hauteur de 1000 euros pour le secteur de l’aide à domicile. À ce jour, nous sommes toujours dans l’attente des critères d’attribution de cette prime. 
En ce qui nous concerne, il est important qu’il y ait une reconnaissance de l’investissement de notre personnel à hauteur de leur engagement. 
Nous considérons que la Collectivité de Corse a parfaitement saisi toute l’importance et les enjeux d’une politique de valorisation salariale et d’une reconnaissance des métiers de l’aide à domicile, nous ne pouvons que nous en féliciter. 
Aussi, nous tenons à présenter nos plus sincères excuses à l’ensemble de nos bénéficiaires qui ont rencontré des difficultés à nous joindre durant ce mouvement de grève. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents